SYFES, La synergie des femmes de la société civile de la République Démocratique du Congo, RDC a lancé depuis le mois de Septembre 2020, un vaste programme sur l’encadrement des enfants et jeunes toxicomane communément appelés kuluna dans la ville de Kinshasa, avec l’appui de la coopération Suédois en RDC.  Ce projet qui s’appelle « jeunesse sobre-communauté plus saine : transformer les jeunes violents à Kinshasa » est exécuté en consortium de cinq Organisations non gouvernementales dont Synergie des femmes de la société civile du congo, SYFES ; World Federation Against Drugs,WFAD ;Living Peace Institute LPI ; Dynamique Actions pour la Solidarité et le Développement DASOD et Inter-action. Le projet porte sur la formation-éducation et l’autonomisation de ces jeunes, filles et garçons et compte transformer 1600 jeunes toxicomanes et les sortir de cette situation qui est non seulement de banditisme mais, veut leur offrir les conditions d’oser espérer et de participer au développement de leur nation, la RDC, comme toutes les autres personnes. SYFES à cet effet à déjà lancé les jalons de la mise en œuvre de ce programme.  Elle a dans sa partie opérationnelle le volet formation qui autant lancé plusieurs activités notamment les ateliers de formations des éducateurs sociaux, les enquêtes prospectives des sites de mise en œuvre du projet notamment dans la commune de Selembao et de Kinshasa, l’identification des participants(cibles). Mais aussi plusieurs contacts des terrains avec les partenaires du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *